jeudi 3 août 2017

Hommage au village de Sablet

Sablet
Au dernier matin du séjour Coaching sportif & Bien-être en Luberon, animé par Grégory Capra, c'est le moment de rendre hommage au village de Sablet qui nous accueille. 

Le campanile de Sablet
Dominé par la tour carrée de l'église et de son campanile en fer forgé, la silhouette pyramidale de Sablet, dans le soleil couchant, ruisselle du flamboiement de ses toits, ocre sur le fond minéral, vaguement bleuté des dentelles de Montmirail.

Construit sur une butte sableuse qui lui a donné son nom, Sablet superpose ses ruelles étroites, couvertes par des soustets en trois cercles concentriques que relient des calades abruptes et des escaliers aux marches inégales. Du haut du clocher, par delà les berges de l'Ouvèze et les vignes de la plaine du "Plan de Dieu", le regard embrasse les monts de l'Ardèche et des Cévennes dont les violets profonds s'éclaboussent de pourpre et d'or.

L'histoire de Sablet est celle de ses remparts, "barri" en provençal. Elle commence vers le IXè siècle, quand les premières défenses furent élevées. Les neuf tours imposantes et la muraille qui enserrent encore le village furent achevées vers l'an 1500. Ce superbe témoignage du passé a été récemment restauré par l'association "Compagnons des Barrys".

Sablet eut la particularité de ne jamais être inféodé à un seigneur local et faisant partie du Comtat Venaissin, devint terre papale en 1274. La fière devise de Sablet " Fidelis et Tutus" (fidèle et sûr) montre l'ancienneté d'une tradition de solidarité dans les moments difficiles.

Sablet est de nos jours un village avenant à l'ambiance séduisante, mélange de courtoisie spontanée et d'humour bon enfant. Il règne ici un profond respect des autres et des traditions, et l'on ne compte plus le nombre de ceux qui, ayant découvert le village, sont revenus pour s'y installer définitivement. Car à Sablet l'hospitalité et l'accueil ne sont pas de vains mots.

L'église de Sablet
L’église est située au sommet de la butte sur laquelle est érigé le village. Sa nef centrale, de style roman, date sans doute du XIIe siècle.

Les murs étaient très épais : le village n’ayant pas de château, l’église devait servir d’abri pour la population en cas d’agression. Ces murs ont été percés au XVe ou XVIe siècle pour donner accès à de bas-côtés. Les piliers qui restent ont 1,8m d’épaisseur. La construction des bas-côtés, de style gothique, a été nécessaire de par l’augmentation du nombre d’habitants. On distingue six chapelles qui ont été érigées, ainsi que, sur le côté gauche, une « porte des morts » dont l’emplacement se voit encore sur l’extérieur. Cette porte donnait directement sur le cimetière qui, comme la plupart du temps à cette époque, jouxtait l’église.

Certains des ornements de l’église primitive ont été réutilisés lors de l’agrandissement. Ainsi ce qui était peut-être des têtes de gargouilles se retrouvent en haut de certains piliers, tel ce diable tirant la langue, à gauche du maître-autel, ou ces anges musiciens à sa droite.
Le clocher date sans doute du XVIe siècle. Son accès est extérieur à l’église, ce qu’un évêque du XVIIe jugea « indécent ». Ce clocher fut surélevé au XIXe afin d’y installer une horloge visible de tous dans la campagne.

Dernière séance à Sablet
Les articles précédents sur le séjour de juillet 2017 en Luberon :
- Le maillon faible

- Salon du livre de Sablet

- Boxing à Sablet

- Le chemin de la Jacquette

- Le retour de Laurent

- Le témoignage de Christophe

- Le témoignage de Laurent

- Premier jour à Sablet

- Le témoignage de David

- L'anniversaire de Christophe

- Cyclotourisme au pays des Dentelles de Montmirail

- T'es où ? Ou comment survivre sans GPS

- Eric pose avec Paa et Grégory Capra

- Activités nautiques à Lamotte-du-Rhône

- Le témoignage d'Yves

- Aquagym à Sablet

- Rocher du Midi

- Les Dentelles de Montmirail

- Canoë de Collias au Pont du Gard

- Karaoké à Sablet

- Première séance avec Stan

- Lac du Paty

- Eric pose avec Stan et Grégory Capra

- Musculation en Vaucluse

- Parapente au col d'Ey

- Le domaine de la Tête Noire

- Claude témoigne après le séjour de juillet en Luberon

- Urban Wake Park - Le Pontet

- Un guerrier en cuisine

Pour participer au prochain séjour sportif : manager@gregory-capra.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire