mercredi 19 juillet 2017

Cyclotourisme au pays des Dentelles de Montmirail

La crevaison
Après une sortie matinale en plaine, de Sablet à Jonquières, marquée par une chaîne cassée, celle du tandem de Laurent et Grégory Capra, l'après-midi est consacrée à une sortie plus sportive, de Sablet à Vaison-la-Romaine. Cette randonnée à vélo ne se fera pas sans encombres...  

Séguret
Deux kilomètres seulement mais 200 mètres de dénivelé et c'est l'arrivée en haut du village de Séguret, classé parmi les plus beaux villages de France. Orienté à l'ouest, il offre une vue imprenable sur les couchers de soleil.

Vue sur le village de Sablet
Accroché à la colline en position dominante, avec les Dentelles de Montmirail en fond, Séguret offre des perspectives magnifiques sur les paysages. Nous dominons Sablet et la villa qui nous accueille pour une semaine entière de séjour sportif avec Grégory Capra.

Fontaine
Ruelle en calade
Séguret offre ses ruelles en calade (en pente et pavées de pierres) pour une flânerie à l'ombre de ses vieux murs, dans une atmosphère où le temps semble s'être arrêté. Bâti au Xème siècle avec ses maisons serrées derrière les remparts, gage de sécurité dans ces périodes agitées, il tire son nom du mot provençal "segur" ("securitas" en latin).

Eglise Saint-Denis
Tout en haut du village de Séguret, voici l'église Saint-Denis dont la première construction date du Xème siècle. Très petite à l'origine et orientée à l'est, elle a été agrandie au XIIIème siècle et a changé d'orientation. La nef latérale a été ajoutée en plusieurs fois aux XVII et XVIIIème siècles. C'est dans cette église que les Séguretains interprètent chaque année le mystère des bergers. Cette tradition découle probablement des mystères du Moyen-Age.

Retour à Sablet
Après l'ascension jusqu'à Séguret, certains décident de descendre à fond la caisse jusqu'à Sablet pour assister à la conférence de Jean-François Kahn et Franz-Olivier Giesbert puis à la séance de renforcement musculaire et de boxe animée par Paa.  


Le château de Vaison-la-Romaine
Les plus courageux décident de pousser jusqu'à Vaison-la-Romaine et découvrent son château. Au début du XIIème siècle, Vaison fait partie du marquisat de Provence qui dépend du comte de Toulouse. Ce dernier se heurte à l’évêque, seul maître et seigneur de la ville depuis 1108, au sujet de leurs possessions. Pour affirmer son pouvoir, Raymond VI fait élever une tour, en bois, puis en 1195, en pierre.


Vue sur la vallée de l'Ouvèze
Le château est composé de trois corps de bâtiments, flanqués d’un donjon carré, entourant une cour intérieure. Les remaniements et les adjonctions (bretèche, échauguette, barbacane) datent du XVème siècle. Ils confirment la fonction militaire du château, qui est un poste de surveillance plus qu’une résidence seigneuriale. L’édifice n’est plus occupé à partir de 1791, date à laquelle il est vendu à la communauté de Vaison.


Le retour mouvementé
Après un coup d'oeil sur la cité médiévale de Vaison-la-Romaine, c'est le retour vers Sablet... un retour mouvementé avec une crevaison !

A suivre...

Les articles précédents sur le séjour de juillet 2017 en Luberon :
- Le maillon faible

- Salon du livre de Sablet

- Boxing à Sablet

- Le chemin de la Jacquette

- Le retour de Laurent

- Le témoignage de Christophe

- Le témoignage de Laurent

- Premier jour à Sablet

- Le témoignage de David

- L'anniversaire de Christophe

Pour participer au prochain séjour sportif : manager@gregory-capra.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire